Qu’ont en commun les marques françaises les plus prestigieuses au monde comme Chanel, Vuitton, L’Oréal, Dior, Hermès… ? Ces grands noms de la filière parfumerie-cosmétique s’appuient sur des savoir-faire d’excellence bien normands pour faire rêver et exporter l’art de l’élégance à la française dans le monde entier.

De la matière brute au produit fini

Waltersperger, maître verrier de la Vallée de la Bresle

Pays symbole de l’élégance, la France occupe le premier rang dans l’industrie internationale de la parfumerie-cosmétique. Elle est le premier exportateur mondial de produits de beauté, devant les États-Unis, avec 15 % de parts de marché ! La filière regroupe de grands groupes, tels L’Oréal, LVMH, Chanel…, mais aussi de nombreuses entreprises régionales, notamment normandes.


La COSMETIC VALLEY, premier pôle de compétitivité mondial de la parfumerie-cosmétique, en recense 210 dans toute la Normandie. Formulation, conditionnement, façonnage, packaging, logistique : l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie de la parfumerie-cosmétique y est représenté. La filière compte des acteurs de premier plan (Jacomo Productions, Johnson & Johnson, CCI production, PKB…), et de nombreuses marques (Algotherm, Laino, Boucheron, Lampes Berger, MontBlanc, Van Cleef & Arpels…).

Des spécialités d’excellence en Normandie

La sécurité des produits cosmétiques

Elle est fondamentale pour toute la filière. Depuis 2017, la plateforme Cosmetomics@Normandie accompagne les industriels dans l’évaluation de la sécurité et de l’innocuité des produits, de la conception à la fabrication. Sur cette thématique, la filière peut aussi s’appuyer sur le réseau Carnot I2C qui fédère 8 laboratoires de chimie et près de 500 chercheurs.

Le packaging

L’emballage est essentiel dans le luxe.
En Normandie, la filière parfumerie-cosmétique peut s’appuyer sur le premier pôle mondial de flaconnage de luxe : La Glass Vallée.
Les 60 entreprises qu’elle rassemble, dont de nombreux experts du verre, sont principalement situées dans la vallée de la Bresle et à Dieppe, en Seine-Maritime. Elles assurent 75 % de la production mondiale de flacons de parfums, de carafes et de bouteilles (spiritueux). Jusqu’à un million de flacons par jour !

Anne Soullez

La logistique

80 % des produits cosmétiques fabriqués en France sont exportés dans le monde entier, et notamment depuis le port du Havre. La logistique normande joue donc un rôle majeur dans le succès de la filière.
Piloté par LA COSMETIC VALLEY, le projet collaboratif LIPACO-SEINE (Logistique Intelligente pour la Parfumerie Cosmétique) a permis d’accompagner la transformation digitale de la supply chain afin qu’elle gagne en performance.

La filière parfumerie-cosmétique et luxe en Normandie

  • 250 entreprises
  • 20 000 emplois
  • 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • 75 % de la production mondiale de flacons de luxe

L’innovation, facteur-clé de performance

Dans le luxe, répondre aux exigences d’une clientèle en quête de perfection ne suffit pas. Il faut aussi surprendre et concrétiser les rêves les plus fous. Pour son dernier parfum, Gabrielle, Chanel souhaitait un flacon ultraléger, presque invisible. Paco Rabanne, quant à lui, exigeait un flacon en forme de robot. Deux défis techniques brillamment relevés par l’entreprise Pochet du Courval, réputée pour la qualité de son verre, proche du cristal.

Environnement : des entreprises engagées dans une transformation profonde

Du choix des matières premières à la production et à la distribution, les entreprises de la cosmétique sont engagées dans une transformation profonde pour limiter leur impact sur l’environnement et préserver la biodiversité.

Le concept des « 3R » pour Réduire, Réutiliser, Recycler, devient central. Certains produits cosmétiques deviennent rechargeables, consignés ou disponibles en vrac. Les entreprises cherchent également à créer de la valeur avec les déchets, en privilégiant les mono-matériaux, plus faciles à recycler. Les emballages des produits doivent être recyclables, voire compostables, et réutilisables. Les formats et le design s’adaptent.
Le remplacement de composants chimiques par des composants biosourcés est aussi en marche depuis de nombreuses années. L’eau est également devenue un enjeu crucial pour l’industrie cosmétique. Certaines formules s’en affranchissent progressivement et deviennent anhydres (solides, en stick ou en poudre) ou sans rinçage.

Filière cosmétique et luxe : la Normandie, reine de beauté
Thomas Strange

La sensibilisation et l’accès aux technologies dites « bas carbone » sont aussi essentiels pour la filière.

Dans une démarche de sobriété énergétique, les entreprises se mobilisent (remplacement des équipements énergivores, analyse des consommations d’énergie, nouvelles pratiques, etc.).
Dans la vallée de la Bresle, les deux leaders mondiaux du flaconnage de luxe, Pochet du Courval et Verescence, investissent dans des fours électriques pour décarboner leurs procédés.

Les grands rendez-vous de la filière cosmétique en Normandie

  • Congrès Cosmetic Environment & Safety
    Juin
    Tous les deux ans, ce congrès scientifique, organisé par le pôle de compétitivité COSMETIC VALLEY, valorise les innovations à impacts positifs pour la sécurité de l’Homme et de l’environnement, au sein de l’industrie cosmétique. La prochaine édition aura lieu en 2025.
  • Cosmetic 360
    Octobre
    Tous les ans à la mi-octobre, pendant deux jours à Paris, le salon international de l’innovation pour la filière parfumerie-cosmétique réunit plus de 200 exposants et 5 000 visiteurs du monde entier.
  • La Nuit du Verre
    Novembre
    Organisé tous les ans par le pôle La Glass Vallée (en Normandie ou dans les Hauts-de-France), l’événement rassemble les entreprises autour de tables rondes sur des sujets à fort enjeu pour les métiers du verre (décarbonation, innovation, transformation énergétique…).

Cosmétique : les entreprises et les métiers qui recrutent en Normandie

Toutes les entreprises de la filière parfumerie-cosmétique recrutent en Normandie. Et à tous les postes ! Sur un marché de plus en plus compétitif, les industriels doivent répondre aux attentes des consommateurs tout en respectant une réglementation toujours plus stricte.

Face à ces exigences, certains profils sont particulièrement recherchés :

  • Recherche et innovation : ingénieur sensoriel, responsable analytique, chef de projet packaging…
  • De la R&D à la production : technicien méthodes process, responsable de transposition industrielle, responsable développement machines assemblage en packaging…
  • Production : responsable production, opérateur/régleur, conducteur de ligne…
  • Qualité, sécurité, environnement : responsable ou directeur du développement durable.
  • Réglementation : responsable ou chargé des affaires réglementaires.

Le flaconnage recrute aussi de nombreux talents : maquettistes, fondeurs, moulistes, verriers, trieurs, paracheveurs et décorateurs, artisans d’art, plasturgistes…

Où se former pour travailler dans la parfumerie-cosmétique en Normandie ?

La filière parfumerie-cosmétique requiert des compétences techniques et scientifiques spécifiques. Aux côtés des industriels et en partenariat avec les acteurs de la formation, le pôle de compétitivité Cosmetic Valley et la Région se mobilisent. Leur objectif : accompagner les jeunes, les salariés et demandeurs d’emploi dans l’acquisition de compétences à forte valeur ajoutée.

Les établissements et formations de pointe

  • Le Groupe IMT à Val-de-Reuil
    Avec plus de 40 ans d’expérience, le Groupe IMT est le premier organisme de formation aux métiers industriels dans le domaine de la pharmacie, des biotechnologies, de la cosmétique et de la diététique.
    Au cœur du pôle pharmaceutique et cosmétique de Val-de-Reuil, le Groupe IMT dispose d’un réseau de 5 plateaux techniques pédagogiques. Équipés de machines récentes, ces outils permettent aux futurs opérateurs, techniciens et techniciens supérieurs de développer des compétences en situation professionnelle. Uniques en Europe, ces plateaux répondent aux exigences réglementaires des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF).
    Les formations proposées : Prépa Métiers Opérateur de production en pharmacie et cosmétique industrielle, Opérateur Technique en Pharmacie et Cosmétique Industrielles, Technicien en Pharmacie et Cosmétique Industrielles, Technicien Supérieur en Pharmacie et Cosmétique Industrielles.
  • Le Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) Packaging, Emballage et Conditionnement parcours Eco-conception et industrialisation à l’IUT d’Évreux
    Il forme, sur 3 ans, des cadres intermédiaires en emballage (éco-conception et design des packagings, matériaux, production, supply chain…).
  • Le Master Chimie Spécialité Arômes, Parfums, Cosmétiques (ARPAC)
    à l’Université du Havre

    Une formation de haut niveau en analyse chimique, physico-chimique et sensorielle, complétée par des enseignements spécifiques aux domaines des arômes, parfums et cosmétiques. Ce Master forme de futurs diplômés hautement spécialisés et rapidement opérationnels.
  • Le Master Chimie à l’Université de Rouen
    Aux frontières des domaines de la santé, des parfums et cosmétiques, des matériaux et de l’analyse, il forme des managers scientifiques à la recherche fondamentale, mais également aux stratégies d’innovation.
  • Les écoles du verre et du décor de Saverglass
    Saverglass est le spécialiste mondial de la fabrication, de la personnalisation et de la décoration de bouteilles en verre haut de gamme au Havre. Face à l’absence de formation dans l’industrie du verre, l’entreprise a créé sa propre école du verre, en 1999. Une école du décor a aussi vu le jour, plus récemment.
    Elles permettent notamment de former les nouveaux collaborateurs du groupe sur tous ses sites à travers le monde.
  • VISEO
    Partenaire de la Glass Vallée, l’organisme forme chaque année, pour la filière verre, quelque 200 personnes dans son atelier-école : tri de verre, contrôle qualité, emballage, décor sur verre. Viseo forme aussi bien des salariés du secteur que des demandeurs d’emploi.

À la Une dans la filière cosmétique et luxe

MAGMA fait émerger l’algoculture en Normandie

La start-up créée par Sophie Perdriel développe un système de culture d’algues en bassins respectueux des ressources marines. Objectif : fournir localement les industries agroalimentaires et cosmétiques.  A 30 ans à peine, Sophie Perdriel a troqué le tailleur pour les bottes en caoutchouc. Après une carrière à l’international dans des cabinets de conseil en investissement,…

Anaïs CONNAN

Dans l’Orne, découvrez le dernier fabricant de paillettes français

IRIS Interactive

Cap sur La Glass Vallée, filière d’excellence

IRIS Interactive

Maison Berger : Plus d’un siècle de savoir-faire

IRIS Interactive

Waltersperger, une entreprise du savoir-faire verrier

IRIS Interactive

Ce contenu vous a été utile ?