La Normandie et les JO, une affaire de savoir-faire ! De la torche olympique aux centres d’entraînement en passant par la créativité ou la passion au service du sport, plongez dans une aventure olympique qui met à l’honneur les talents normands.

Une terre de sportifs

Alexis Hanquinquant, Florian Merrien, Flavie Renouard, Amida Zidani… Ces noms vous sont familiers ? Rien de plus normal : ce sont des athlètes normands engagés pour Paris 2024, qui n’attendent désormais que vos encouragements et le début des épreuves. Des sportifs qui, pour nombre d’entre eux, bénéficient déjà d’un soutien sans faille de la Région, en tant que membres de la Team Normandie.

soirée annuelle normandie attractivité sport

Le sport était mis à l’honneur lors de la soirée annuelle
de Normandie Attractivité, le 16 mai 2024.

Une terre d’accueil

Une région à quelques heures de Paris, aux infrastructures neuves ou rénovées : que demander de plus ? Une vingtaine de délégations sportives françaises et du monde entier, soit près de 20 disciplines – l’ont bien compris, et ont retenu le territoire normand comme base arrière d’entraînement. On peut par exemple citer l’équipe française d’escrime, accueillie du 18 au 25 juillet à Forges-les-Eaux en Seine-Maritime, ou encore l’équipe de France de taekwondo, au Centre sportif de Normandie, qui s’est offert une beauté, à Houlgate. Côté international, ce sont plus de 200 Chinois dans une dizaine de disciplines qui seront notamment accueillis dans les infrastructures sportives de la ville de Deauville.

Mention spéciale à la ville de Bayeux, qui a l’honneur d’être le site de préparation aux Jeux, du 15 au 18 juillet, pour l’équipe des réfugiés. Un symbole fort pour cette ville déjà réputée pour être la première ville libérée de France en 1944 et son organisation, chaque année, du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre

Studio 911 – Calvados Attractivité

Le parcours de la flamme

Elle parcourt la France entière – et la Normandie n’y fait pas exception. La flamme olympique est accueillie sur plusieurs étapes dans des villes normandes en amont des Jeux. Le 30 mai dans le Calvados, le 31 mai, dans la Manche, le 5 juillet en Seine-Maritime et le 6 juillet, dans l’Eure.

 

Une terre de savoir-faire 

flamme olympique guy degrenne
Guy Degrenne / Paris 2024

01

Guy Degrenne

En parlant de la flamme, saviez-vous que la torche olympique avait été fabriquée par une entreprise normande ? Ce sont en effet les quelques 300 salariés de l’usine Guy Degrenne, à Vire, dans le Calvados, qui ont eu le plaisir de créer les 2000 exemplaires de la torche olympique, portés par les relayeurs lors du parcours.

Industrie Laudescher
Photo 911

02

Laudescher

Autre savoir-faire : celui de l’entreprise manchoise, Laudescher, implantée à Carentan-les-Marais. De nombreux centres sportifs qui recevront les athlètes JO et JOP de Paris 2024, ont en effet bénéficié de l’expertise de ce spécialiste des solutions architecturales en bois massif haut de gamme, design et acoustiques.

mascotte-jeux-paralympique-paris-2024
Gipsy Toys

03

Gipsy Toys

A noter enfin que les désormais célèbres mascottes, « les phryges » ont également été conçues en partie en Normandie. On les doit notamment à la société Gipsy Toys, installée à Ifs, près de Caen. Une mascotte écoresponsable, à l’image des valeurs du territoire puisqu’elle est fabriquée à partir de bouteilles plastiques recyclées !

Une terre de créativité et d’inspiration 

Le cadre de vie normand l’a sans nul doute inspiré : saviez-vous que le Père des Jeux olympiques avait passé une partie de sa jeunesse en Normandie ? C’est également là, au château de Mirville, au cœur du pays de Caux en Seine-Maritime, que les premiers mots de la la charte des Jeux olympiques ont été rédigés en 1898 par Pierre de Courbertin. 

Le plus important aux Jeux olympiques n'est pas de gagner mais de participer, car l'important dans la vie, ce n'est point le triomphe mais le combat ; l'essentiel, ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu.

L’impatience tout comme un peu de stress ne doivent pas l’épargner en ce moment : et pour cause, le Normand Thomas Jolly, directeur artistique de la Piccola Familia est aux manettes des très attendues Cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques et Paralympiques. Ce prodige rouennais du spectacle vivant, à qui l’on doit par ailleurs la recréation de la comédie musicale Starmania à la Seine Musicale, fera sans nul doute rayonner la créativité normande aux yeux du monde entier dès le 26 juillet ! 

Thématiques

Ce contenu vous a été utile ?